5 idées reçues sur la rédaction web

Les idées reçues sur la rédaction web sont coriaces. Il suffit d’avoir eu un bon professeur de français et de savoir taper sur un clavier pour être rédacteur ou rédactrice web, n’est-ce-pas ? Le métier continue, encore aujourd’hui, d’étonner et de laisser certaines personnes perplexes. Pourtant, devenir rédacteur web ne s’improvise pas. Il est temps de rétablir une fois pour toute la vérité sur les principales idées reçues autour de la rédaction web.

Tout le monde sait écrire

C’est un peu comme dire à un comptable “Tout le monde sait compter, je pourrais demander à mon frère”. Cela sonne faux, non ? Nous sommes d’accord. Il ne suffit pas de savoir taper sur un clavier pour se déclarer rédacteur web. Balises, maillage interne, netlinking, longue traîne…cela vous dit quelque chose ? Même le meilleur des écrivains se trouverait rapidement perdu s’il devait s’adapter aux règles et aux codes de l’écriture sur le web. 

Le rédacteur web propose un contenu à la fois intéressant, structuré et bien documenté. La longueur du contenu est certes importante, mais il faut également veiller à ne pas écrire des pavés soporifiques. L’attention du lecteur se porte sur des mots forts, sur des textes concis aux titres aérés et percutants. Il doit également définir une stratégie éditoriale pertinente, en accord avec son image de marque et ses valeurs 🌟.

Connaître la grammaire, l’orthographe et la syntaxe de la langue française sont en effet des indispensables pour se lancer dans la rédaction web. Toutefois, maîtriser cette base ne fait pas tout ! Le bon rédacteur web doit posséder un style agréable à lire et adapté à ses lecteurs. Il est amené à travailler sur de nombreux formats et supports (livre blanc, article de blog, fiche-produit, newsletter…). Rédiger du contenu nécessite de collaborer, avec des clients, tous différents les uns que les autres. L‘adaptabilité est donc le maître-mot.

Maîtriser la rédaction web n’est pas inné ! C’est un métier : le rédacteur web est un professionnel formé à ses techniques et spécificités. Appliquer les règles de rédaction et les combiner au référencement naturel est devenu, aujourd’hui, un indispensable. Si des formations existent, ce n’est pas pour rien ! Alors non, tout le monde ne sait pas écrire pour le web 😉.

Écrire uniquement pour Google

Alors oui, la qualité et la pertinence du contenu va offrir une meilleure visibilité à votre site internet dans les résultats de recherche. Effectivement, Google va, d’une certaine manière, influer sur le style d’écriture. Pourtant, non, il ne va pas interférer sur le contenu éditorial. Le rédacteur web n’écrit pas uniquement pour les robots. Il n’est pas un gestionnaire des algorithmes du Google tout-puissant ! La rédaction SEO est bien plus complexe que cela ⚙️.

Il ne suffit pas de produire une succession de mots-clés pour espérer être en première page des moteurs de recherche. On risque d’ailleurs de s’aventurer dans ce que l’on appelle le “keyword stuffing”, littéralement le “bourrage de mots-clés”. Votre contenu s’expose alors à passer pour du spam, à la fois aux yeux des moteurs de recherche, mais aussi de vos lecteurs qui prendraient la fuite. Analyser, structurer, référencer : tels sont les maîtres-mots pour la rédaction de contenus optimisés.

Maîtriser le référencement naturel (SEO) doit être couplé avec un contenu rédactionnel de qualité. Le rédacteur web SEO écrit avant tout pour nous, les humains. Pour plaire à Google, vos contenus doivent être uniques, optimisés pour répondre aux requêtes et aux besoins des internautes. Ce sont uniquement des contenus pertinents et de qualité qui permettront d’augmenter votre notoriété. La sémantique et l’expérience utilisateur jouent un rôle majeur dans l’optimisation de vos pages web. Il ne faut pas non plus faire de généralités. Tous les rédacteurs ne sont pas rédacteurs SEO et les consultants SEO ne sont pas tous des rédacteurs. 

Halte au plagiat ! Certaines personnes malintentionnées s’amusent à utiliser le travail d’autres rédacteurs pour alimenter leur site. Le duplicate content (ou contenu dupliqué), qu’il provienne de vous ou d’autres personnes malhonnêtes, est très mal vu par Google. Il peut décider de déclasser purement et simplement votre site et de l’envoyer se perdre dans les abysses des moteurs de recherche. Enrichir régulièrement ses textes est la clé pour une stratégie de contenu efficace et pérenne 🚀.

Copywriting et rédaction web, c’est la même chose

Copywriting ? Rédaction web ? C’est assez confus dans l’esprit de beaucoup de personnes. Ces deux techniques visent à se mettre dans la peau des lecteurs et à leur délivrer un contenu qui fait sens. La frontière entre les deux est assez fine. Pourtant, les métiers de copywriter et de rédacteur web ne sont pas tout à fait les mêmes !

Le Copywriting permet avant tout de convaincre et de vendre par les mots. Le but est de pousser le lecteur à l’action, de le persuader de la valeur d’une offre ou d’un service (exemples : commander un produit, télécharger un livre blanc, prendre rendez-vous ou s’inscrire à une newsletter). Le copywriter possède de solides compétences dans les domaines de la publicité et du marketing. Quelque part, c’est un peu comme un coach en séduction qui permet à vos mots de se mettre en avant pour atteindre vos objectifs de conversion 💪.

La rédaction web a, quant à elle, pour but d’informer et de développer un contenu de qualité. La mission d’un rédacteur web est avant tout de communiquer sur des informations vérifiées et actualisées. Avec un bagage SEO en poche, il rédige du contenu éditorial respectant les exigences des moteurs de recherche et vous aide, de ce fait, à augmenter votre visibilité sur le web. Les rédacteurs sont généralement spécialisés, ils ont un ou plusieurs domaines de prédilection.

Pas de distinction dans la qualité des contenus. Les deux métiers ne sont pas opposés, bien au contraire. Vous pouvez tout à fait faire appel à un professionnel à la fois rédacteur web et copywriter pour maîtriser votre réputation digitale. L ’important est de savoir les distinguer 👀 !

Le rédacteur web maîtrise plusieurs langues

Je préfère vous arrêter tout de suite : le traducteur et le rédacteur web exercent 2 métiers bien distincts. Cela vous fera certainement sourire. Pourtant, nombreux sont ceux qui pensent que le rédacteur web maîtrise automatiquement plusieurs langues. Connaître l’ensemble des règles et exceptions du français constitue déjà, en soi, tout un programme ! Pourquoi ne pas également rédiger en anglais, en allemand ou encore en espagnol ? Le rédacteur web n’est pas un professionnel qui sait absolument tout faire et qui est obligatoirement multilingue. C’est avant tout un expert dans son domaine 🎯.

Par-dessus tout, le rédacteur web est un spécialiste de la langue française, un virtuose de la langue de Molière qui sait manier les mots. La connaissance d’une ou de plusieurs langues étrangères est une compétence que certains possèdent pour la création de contenu. Il est, en effet, possible d’être à la fois rédacteur web et traducteur. Cependant, ce n’est pas un impératif pour tout rédacteur web ! 

Au-delà des compétences, le rédacteur web doit aussi posséder certaines aptitudes :

  • Savoir travailler sous la pression et respecter les deadlines imposées
  • Être curieux et s’informer sur les nouveautés pour rester à jour
  • Comprendre les attentes de sa cible et savoir y répondre

Il existe des plug-ins pour traduire le contenu d’un site. Cependant, la qualité n’est pas réellement au rendez-vous. Il est préférable de confier votre rédaction à un traducteur professionnel. Créer du contenu unique, ce n’est absolument pas automatique 🤖. 

Le rédacteur web a beaucoup de temps libre

La belle vie, les journées de détente, les nombreux temps libres : tant de clichés qui perdurent autour de la rédaction web. “Une disponibilité 7 jours sur 7, 24h sur 24” : ce sont surtout les rédacteurs web freelances qui souffrent de cette idée reçue. En réalité, ils travaillent tout autant qu’un salarié au sein d’une entreprise. La grande différence, c’est que le rédacteur web freelance n’est pas contraint par des horaires. Il est libre d’organiser son emploi du temps 🗓. 

Les rédacteurs professionnels ne sont pas à l’abri du stress, de la surcharge de travail ou de la fatigue ! Les nuits blanches pour terminer une prestation urgente ne sont pas si rares que ça. À côté de la production de contenu, il y a tout un travail à faire en amont. Il faut savoir organiser son quotidien, prioriser les missions et faire face aux différentes situations qui se présentent. 

Les rédacteurs web sont avant tout des êtres humains, qui travaillent plusieurs heures par jour pour gagner leur vie. Comme dans les montagnes russes, il y a des périodes de “rush” où les commandes affluent et d’autres plus calmes. Sur son transat dans le jardin, assis sur son lit ou au coin du feu : le rédacteur web peut effectivement travailler où il le souhaite. Cette liberté possède pourtant certaines limites 🧐. 

Le nerf de la guerre, dans la rédaction web, c’est avant tout le temps. Il en faut pour trouver des clients, échanger avec eux, faire des recherches de sources fiables et synthétiser les informations trouvées, produire des contenus, les optimiser et les corriger. Une fois rédigé et publié, il faut ensuite enrichir son contenu et le mettre à jour régulièrement.  Il y a les demandes des clients à honorer et des délais à respecter. En bref : non, le rédacteur web n’a pas le temps de chômer !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *